La création d’entreprise et l’initiative privée s’imposent comme des solutions incontournables et en forte progression pour la réduction drastique du chômage ainsi que l’émergence tout azimut des Etats africains.

Au Cameroun par exemple, jamais les intentions entrepreneuriales n’ont été aussi élevées. Ainsi, il existe plusieurs acteurs de l’accompagnement qui ambitionne d’optimiser l’activité des entrepreneurs sur le long terme. Ils proposent des services d’assistance juridique, fiscal, financière, comptable, sociale …etc. Certaines peuvent intervenir lors du montage des projets, de l’élaboration d’un plan d’affaire, de la recherche de financement, entre autres.


Il s’agit notamment :

1. L’Agence de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (APME)

L’APME est un partenaire important qui ambitionne d’être la référence de l’accompagnement et du renforcement des PME au Cameroun. L’un de ses principaux objectifs est de satisfaire durablement ses clients que sont les porteurs de projet, les promoteurs des PME en création et les promoteurs des PME en activité.

Son site Internet http://www.apme.cm est une source d’informations très précieuse. Il est possible de trouver à l’APME des données et des aides méthodologiques, de très nombreuses adresses utiles, des fiches professionnelles qui les décrivent, en quelques pages, des métiers et des secteurs d’activité. Toutes les situations individuelles et toutes les formes de l’entrepreneuriat sont largement documentées à l’APME.

2.Le Centre de Formalité de Création d’Entreprises (CFCE)

C’est un organisme de Conseils et d’accompagnement des TPE/PME. Il a été créé dans le cadre des réflexions sur la simplification des formalités administratives imposées aux entreprises. Il intervient dans tous les secteurs d’activités (commercial, artisanal, agricole, touristique, innovante, professions libérales, etc.)

Le CFE accompagne autant les porteurs de projets et les chefs de TPE/PME, les entreprises commerciales, sociales et solidaires régies par le droit OHADA dans toutes les étapes de leur projet, avant, pendant et après la création de leur entreprise et tout au long de la vie sociale de l’entreprise.

Le CFE propose ses prestations et services de deux manières suivantes : physique et en ligne.

Son site http://www.cfe-cameroun.cm/ est une plate forme de l’information légale sur les entreprises au Cameroun

3.Les centres de gestion agréés (CGA)

Ces centres reçoivent les promoteurs ou contribuables dont le chiffre d’affaires (CA) n’excède pas trois milliards de FCFA.

Les CGA apportent leur assistance aux PME/PMI en matière de gestion, de comptabilité et de fiscalité. Ces prestations sont les suivantes :

  • L’assistance comptable permanente à travers la tenue d’une comptabilité régulière, la production des états financiers de leurs membres dans les formes requises par les textes en vigueur ;
  • L’assistance fiscale à travers la production des déclarations fiscales, l’assistance en matière de contrôle, de recouvrement et de contentieux ;
  • L’assistance à la gestion, notamment en matière d’organisation et de planification ;
  • L’assistance et l’accompagnement à l’accomplissement de toute démarche administrative indispensable à leurs missions ;
  • L’information et la formation continue des membres.

Pour en savoir plus consultez http://www.apme.cm

4.La Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat (CCIMA)

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

La Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat (CCIMA) camerounaises jouent un rôle essentiel en matière d’appui à la création d’entreprises. Elle a été créée en 1921 et son siège est à Douala, capitale économique du Cameroun.

Elle a pour missions principales de jouer le rôle de courroie de transmission entre les milieux d’affaires privés et les pouvoirs publics, en matière de consultation et de représentation concernant les nombreux domaines, au premier rang desquels se trouve l’économie.

La CCIMA développe également une abondante activité d’encadrement et, surtout de promotion des entreprises industrielles et commerciales en terme :

  • De collecte, de traitement et de diffusion des informations économiques et commerciales ;
  • De réalisation des publications ;
  • D’appui à la création des entreprises ;
  • D’échanges internationaux ;
  • De promotion des exportations par le biais de la participation aux foires et salons ;
  • D’assistance en matière de recherche de partenaires ;
  • De formation professionnelle (formation continue, séminaires, conférences.)

Elle entretient enfin un réseau de relations avec les Assemblées Consulaires de tous pays et également avec les Organismes Internationaux intéressés par les activités du secteur privé.

 www.ccima.cm

5.Le Fonds National de l’Emploi (FNE)


Le FNE intervient principalement auprès de demandeurs d’emploi.

De plus, le FNE a intégré dans sa stratégie de traitement de l’emploi l’appui à l’autocréation d’emplois et à la création des microprojets comme l’un des principaux axes de promotion de l’emploi. Ainsi, il accueille, conseille et oriente les porteurs de projet de création ou de reprise d’entreprise. Ce qui permet de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés par le développement de l’autoemploi et de l’entrepreneuriat.

. Cet appui se développe suivant six axes :

  • l’accueil et l’évaluation des candidats ;
  • l’assistance du candidat au montage de son plan d’affaire ;
  • l’évaluation du projet par le comité de crédit ;
  • la formation ;
  • le financement et l’installation ;
  • le suivi et l’accompagnement ;

http://www.fnecm.org

6. La Fondation interprogress (FIP) 

La Fondation interprogress s’implique depuis plusieurs années dans la promotion et la visibilité des PME/TPE au Cameroun. C’est la structure qui est au cœur de la conception et l’organisation par mandat des Autorités camerounaises des différentes éditions du Salon International de l’Entreprise.

Ce dernier constitue une opportunité d’une part de promotion des capacités et savoir faire des PME camerounaises et d’autre part de développement d’une « vitrine » ouverte à l’international à l’intention des PME, pour d’éventuelles participation à des événements professionnels d’envergure tant sur le plan local qu’extérieur.

http://www.interprogress.org/ www.salonpromote.org  et www.ya-fe.com

7. Le Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM)

Le Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM) est l’organisation la plus représentative du secteur privé auprès des pouvoirs publics sur des sujets économiques majeurs au Cameroun. Il fédère des groupements professionnels et des entreprises individuelles.

À travers son organe spécialisé dénommé le Centre de Développement de la PME (CDPME), le GICAM accompagne les PME et soutient l’Entrepreneuriat.

Il offre des services bien définis aux entreprises, aux PME, aux femmes entrepreneures, aux porteurs de projet, à la diaspora et aux futurs retraités. 

Le Centre propose les services suivants :

·  Renforcement de la compétitivité de la PME/PMI

·  Appui à la recherche de financement

·  Développement d’Opportunités d’affaires

·  Services aux membres

·  Rencontres thématiques

·  Soutien à l’entrepreneuriat

8. L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI)

L’OAPI est encore mal connue des entrepreneurs au Cameroun. Cependant, elle propose différents services de consultation des brevets, des marques, la propriété industrielle et la protection des œuvres.

L’OAPI est également une structure de conseil en innovation ou propriété intellectuelle.

L’OAPI contribue, d’une part, à développer une culture de propriété industrielle et, d’autre part, à promouvoir les dépôts de demandes de titres de protection en général et de dessins et modèles industriels en particulier.

Ces actions visent à de baliser le terrain juridique de sorte qu’il soit favorable à tout investissement privé en rapport avec l’application des principes de la propriété intellectuelle.

Tous les créateurs d’entreprises en Afrique doivent se rapprocher davantage de la structure dont l’objectif général, est justement de s’impliquer dans la valorisation de toutes les possibilités offertes par la propriété industrielle des pays membres de l’organisation.

9. la Bourse de sous-traitance et de partenariat du Cameroun (BSTP-CMR)

La BSTP-CMR est d’une importance capitale pour le développement des PME/PMI .

Elle intervient dans une dizaine de secteurs d’activités de la sous-traitance industrielle : Génie civil ; Génie mécanique ; Génie électrique ; Traitement de surfaces ; Plastique et caoutchouc ; Services industriels ; Agro-alimentaire ; Bois ; Transport ; Télécommunications ; Mine ; Textile.

Parmi ses objectifs, la BSTP entend hisser les PME/PMI locales à un niveau de compétitivité international et leur permettre à terme de sous-traiter auprès des grandes entreprises et les multinationales. La BSTP entend également aider les entreprises membres à trouver de nouveaux clients et les accompagner à terme dans une optimisation de l’utilisation de leurs ressources techniques et humaines.

C’est ainsi qu’à ces principales activités de départ qui étaient le benchmarking, le profilage et la recherche des opportunités de sous-traitance se greffe maintenant le programme de développement des fournisseurs et la mise en relation des grandes entreprises avec les PME. Cette dernière activité constitue le cœur de métier de la BSTP.

La mise en relation est le processus à travers lequel la BSTP-CMR rapproche les PME/PMI des donneurs d’ordre (grandes entreprises) et les maitres d’ouvrage des projets industriels dans l’optique de permettre aux premières citées de gagner des contrats de sous-traitance auprès des seconds et de les exécuter.

La BSTP-CMR facilite également la recherche de financements adaptés aux besoins des PME/PMI du secteur de la sous-traitance industrielle auprès des acteurs financiers pour faciliter et favoriser les investissements locaux.

De plus, la BSTP-CMR accompagne les PME/PMI au montage des projets bancables.

La BSTP offre egalement des services à forte valeur ajoutée au bénéfice des PME et des acteurs du monde de l’industrie. Ces services comprennent entre autres la promotion, les études de faisabilité des projets, les études sectorielles, renforcement des capacités, transfert des technologies…

Il suffit de visiter www.bstpcameroun.org pour comprendre le fonctionnement de la BSTP et avoir les détails sur toutes les activités réalisées par la BSTP ou en cours.

10. La Banque de Développement des PME (BDPME)

 La Banque de Développement des PME est un acteur essentiel du financement des projets de création et de reprise d’entreprise, dans la mesure où elle facilite, en apportant des garanties, l’intervention des organismes bancaires.

Dans cette optique, sa stratégie de développement est fondée sur le principe de l’accompagnement de sa clientèle cible en soutien aux financements qui leur seront octroyés. Et ce, en collaboration étroite avec les institutions publiques dédiées que sont, entre autres, l’Agence de Promotion des PME ; le Bureau de Mise à Niveau ; la Bourse de Sous-traitance et de Partenariat ; les Centres de Gestion Agréés, les Centres de Formalités de Création des Entreprises.  Cet accompagnement a trois principaux buts : la structuration de la gestion ; la veille informationnelle et l’informatisation de l’exploitation de ses clients.

A cet égard, elle escompte éventuellement mettre en synergie avec ses différents partenaires nationaux et étrangers, les atouts stratégiques suivants, conformément aux desseins de la politique gouvernementale de promotion des Petites et Moyennes Entreprises :

  • L’offre de crédit à faible coût, comparativement à ses principaux concurrents
  • L’accroissement substantiel des financements aux PME/PMI et aux Artisans
  • La mise en œuvre de facilités spécifiques aux PME/PMI/UPA (Unités de Production Artisanales).
  • La politique d’accompagnement de sa clientèle cible.

Pour en savoir plus consultez  http://www.bc-pme.cm/

 Comme vous l’avez vu, les structures tant publiques que privées existent et s’éfforcent de baliser le chemin des entrepreneurs au sein des Etats.

Les structures tant publiques que privées existent et s’éfforcent de baliser le chemin des entrepreneurs au sein des Etats. . Cliquez pour tweeter

Comment s’y prendre quand tout dépend de nous ? Par où commencer ? Où chercher l’information ? Qu’elle aide technique et financière solliciter ? Que mettre dans le dossier ? Pourquoi et comment prévoir ? Comment chiffrer ? Autant de questions auxquelles plusieurs acteurs de l’accompagnement évoqués plus haut, peuvent aider un porteur de projet à répondre en lui apportant une aide méthodologique et technique,

À vous de savoir en tiré un meilleur parti pour vos projets actuels et futurs au Cameroun.

L’accompagnement est un des éléments capitaux pour la réussite d’une création d’entreprise aujourd’hui. En amont comme en aval, il ne faut pas rester seul. Rencontrer, échanger et partager : voilà les maîtres mots pour une success story dans la durée.

L’accompagnement est un des éléments capitaux pour la réussite d’une création d’entreprise aujourd’hui. En amont comme en aval, il ne faut pas faire cavalier solitaire . Cliquez pour tweeter

Et pour ceux qui en ont envie, inspiré vous de cette liste pour répertorier et constituer les acteurs de l’accompagnement en entrepreneuriat du pays qui vous intéresse particulièrement.

L’inventaire des structures d’accompagnement pour les entrepreneurs ci-dessus est loin d’être exhaustive au Cameroun.

C’est la raison pour laquelle, je vais simplement vous inviter à me donner votre opinion en complétant la liste en commentaires !

Bonne année !

Souscrivez à notreNewsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de site.

Vous avez souscrit avec succès !